CAUMONT (A. de)


CAUMONT (A. de)
CAUMONT (A. de)

CAUMONT ARCISSE DE (1801-1873)

Né à Bayeux, archéologue, géologue, Arcisse de Caumont est surtout connu pour son rôle dans le développement de l’histoire de l’art médiéval au XIXe siècle. Lorsqu’en 1821 il entre à l’université de Caen pour suivre les cours d’histoire naturelle de J.-V. Lamouroux et l’enseignement de l’abbé Gervais de La Rue, alors maître incontesté de l’histoire de Normandie, l’intérêt pour l’archéologie médiévale est encore très limité, mais s’éveille progressivement, à la faveur d’un concours de circonstances: plusieurs aristocrates émigrés en Angleterre pendant la Révolution ont subi — tels Charles de Gerville et, à un moindre degré, l’abbé de La Rue — l’influence d’érudits anglais dont la curiosité pour l’architecture médiévale était déjà plus développée; avec la Restauration, la connaissance des monuments susceptibles de dire la grandeur de la monarchie française et de l’Église au Moyen Âge est encouragée, comme l’expose en 1819 le comte de Montlivault, préfet du Calvados; enfin, le mouvement romantique favorise largement le goût des ruines, mais sans qu’un esprit proprement scientifique soit apporté à leur étude. C’est en 1818 que l’Anglais John Sell Cotman parcourt la Normandie, dessine les principaux édifices, et publie, avec Dawson Turner, auteur du texte, ses Architectural Antiquities of Normandy , dont le retentissement fut grand parmi les érudits normands. Dans cette atmosphère, l’action et l’œuvre d’Arcisse de Caumont sont déterminantes: en 1823, il fonde avec Gerville, A. Le Prévost, ami de Charles Nodier et de Victor Hugo, Pluquet, éditeur de Wace, l’abbé de La Rue, Léchaudé d’Anisy, Hyacinthe Langlois et d’autres personnalités, la Société des antiquaires de Normandie, point de départ d’un extraordinaire développement des études archéologiques dans cette province. À partir de mai 1824, il lit devant la Société un Essai sur l’architecture du Moyen Âge, principalement en Normandie , et peu après ouvre à Caen un cours public qui connaît un extraordinaire succès et touche un auditoire dépassant largement le cercle des érudits et des étudiants. Publiée sous le titre de Cours d’antiquités monumentales à partir de 1830, cette œuvre jette les bases d’un système chronologique nouveau; fondée sur l’analyse précise des monuments qu’avait préconisée Gerville, classant systématiquement par époques les traits architecturaux, la modénature et la sculpture, elle devait servir de base à tous les travaux ultérieurs. Sa méthode est encore précisée dans l’Abécédaire ou Rudiment d’archéologie (1re éd. 1850-1862). Grand voyageur, en France, en Allemagne, en Italie, Caumont met en application ses principes d’étude des édifices sur le terrain; la variété de ses communications et articles, concernant aussi bien les vestiges d’époque gallo-romaine que ceux du Moyen Âge, montre l’extrême diversité de ses centres d’intérêt. Il dirige lui-même des excursions archéologiques. Son attention se porte non seulement sur les édifices majeurs déjà connus, mais aussi sur des aspects jusque-là négligés: granges médiévales, dépôts lapidaires, etc.

Tandis qu’il travaille à fonder l’archéologie en tant que science rigoureuse, Caumont agit également en faveur de la préservation des monuments menacés par l’ignorance et l’abandon: en 1829, il alerte et réunit autour de lui plusieurs sociétés savantes de Normandie et de l’Ouest pour créer une association et s’opposer au projet de destruction du baptistère Saint-Jean de Poitiers. Cette association devient en 1834 la Société française d’archéologie, qui tient dès lors un congrès annuel. Les publications de la Société (Bulletin monumental , Congrès archéologique de France ) contribuent à encourager la connaissance et la conservation des œuvres d’art. C’est dans le même esprit qu’Arcisse de Caumont entreprend, à partir de 1846, la publication de la Statistique monumentale du Calvados , inventaire minutieux de tous les édifices anciens à protéger dans le département. Son exemple sera suivi avec plus ou moins d’efficacité selon les régions. L’activité de l’abbé Cochet en Haute-Normandie, tout en mettant l’accent sur les méthodes de fouilles, s’inscrit dans la même ligne.

Parallèlement à ces travaux d’histoire de l’art, Caumont, fidèle à sa vocation première de géologue, a publié des Mémoires sur la géologie de l’arrondissement de Bayeux (1823), des Cartes géologiques du Calvados (1825) et des Cartes de la Manche (1838), un Essai sur la distribution géographique des roches dans le département de la Manche (1838), et diverses études parues dans les Mémoires de la Société linnéenne du Calvados, qu’il avait contribué à fonder en 1823. Il organisera de même l’Association normande d’agriculture (1833) et les congrès d’agriculture régionaux. Bien représentatif de l’érudition de son temps par l’éclectisme de ses connaissances et de sa curiosité, Caumont reste le fondateur d’une méthodologie nouvelle, certes dépassée maintenant par les progrès de la recherche, mais essentielle en son temps, ainsi que le pionnier de l’inventaire systématique et de la préservation du patrimoine artistique.

Outre les grands ouvrages cités, on se reportera, si l’on souhaite des compléments bibliographiques, aux tables des publications de la Société des antiquaires de Normandie et de la Société française d’archéologie.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Caumont — ist die Bezeichnung mehrerer Gemeinden und eines Kantons in Frankreich: Caumont (Aisne), Gemeinde im Département Aisne Caumont (Ariège), Gemeinde im Département Ariège Caumont (Eure), Gemeinde im Département Eure Caumont (Gers), Gemeinde im… …   Deutsch Wikipedia

  • Caumont — is the name or part of the name of several communes in France:*Caumont, Aisne *Caumont, Ariège *Caumont, Eure *Caumont, Gers *Caumont, Gironde *Caumont, Pas de Calais *Caumont, Tarn et Garonne*Caumont l Éventé, Calvados *Caumont sur Durance,… …   Wikipedia

  • Caumont — Saltar a navegación, búsqueda Caumont puede referirse a Caumont, comuna francesa situada en Aisne. Caumont, comuna francesa situada en Ariège. Caumont, comuna francesa situada en Eure. Caumont, comuna francesa situada en Gers. Caumont, comuna… …   Wikipedia Español

  • Caumont — Equivalent de Chaumont (voir ce nom), le nom est fréquent en Seine Maritime et dans les Vosges, ainsi que dans le sud Ouest. De nombreuses localités s appellent Caumont (11 communes en France, ainsi que plusieurs hameaux ou lieux dits). Variantes …   Noms de famille

  • Caumont — (spr. Kohmong), 1) Marktflecken im Arrondissement Baveux des französischen Departements Calvados, an der Aure; Handel mit Pferden, Rindvieh u. Geflügel; 1900 Em.; 2) Dorf im [771] Arrondissement Avignon des französischen Departements Vaucluse, an …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Caumont — (spr. komóng), Arcisse de, franz. Archäolog, geb. 28. Aug. 1802 in Bayeux, gest. 16. April 1873 in Caen, war der Gründer des Studiums der nationalen Archäologie in Frankreich. Sein »Cours d antiquités monumentales« (1831–43, 6 Bde. mit Atlas) ist …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Caumont — (spr. komóng), Arcisse de, franz. Archäolog, geb. 28. Aug. 1801 zu Bayeux, gest. 15. April 1873 zu Caen, verdient um die Bekanntmachung der nationalfranz. Kunstdenkmäler …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Caumont — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Caumont est à l origine un toponyme normand, picard et occitan qui correspond au français Chaumont. Sommaire 1 Patronyme …   Wikipédia en Français

  • Caumont — Original name in latin Caumont Name in other language Caumont State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 49.36642 latitude 0.89591 altitude 128 Population 1043 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Caumont — Cau Mount, Caumount n. de l. Caumont Vaucluse. A dau mau dau curat de Caumont, fai la demanda e la respònsa prov …   Diccionari Personau e Evolutiu